Rapport Stora : "La première pierre d’un édifice amené à se construire au travers des années"

·1 min de lecture

Cyril Garcia, professeur d'histoire-géographie et auteur d'un livre sur la guerre d'Algérie, dresse un premier bilan du rapport " Stora " et questionne son intérêt.

Le rapport " Stora " rendu le 20 janvier dernier par l’historien du même nom au président de la République est déjà contesté et houspillé de part et d’autre de la mer Méditerranée. Émettre une histoire complète sans déclencher des débats passionnés sur ce sujet est impossible à l’image de cette Algérie, autrefois plurielle, les mémoires et les histoires sont diverses et conflictuelles. Chacun des acteurs se renvoie la balle dans une partie de tennis mémorielle le filet moral ni recul. Bien sûr les réseaux s’agitent dans tous les sens et ce quel que soit le camp.On peut tout d’abord se questionner, sur les raisons ayant poussé Emmanuel Macron, a demandé un tel rapport sur un sujet aussi sensible en pleine période de confinement, précédée de la crise des Gilets jaunes. À trop parler de séparatisme, Emmanuel Macron est devenu l’antithèse de la Ve République l’autorité au service de l’ultralibéralisme. Les paniques identitaires empêchant ainsi toute unité populaire.Or, un tel rapport ne peut se faire sans une coopération d’historiens français et algériens. Pas un éternel colloque entre pédants bavards, mais un travail de somme comme de fond entre des spécialistes ayant durement étudié ces sujets, éloignés des récupérations politiciennes et pseudo-intellectuelles. Trop de militants cachés sous un scientisme...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

France - Algérie : " Ni excuses, ni repentance ", selon le rapport de Benjamin Stora

Pénurie de masques : le Sénat accuse Jérôme Salomon d'avoir fait "modifier a posteriori les conclusions d'un rapport d'experts"

Samuel Paty : l’avocate de sa famille dénonce un rapport de l'Éducation nationale "indécent"

Sécurité des sites nucléaires : le rapport Pompili qui alertait sur le danger de la sous-traitance

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg