Un rapport du Sénat plaide pour la fusion de France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et de l'Ina

Au moment où l'exécutif, s'apprête à supprimer la redevance, planche sur la question du financement du service public de l'audiovisuel - les sénateurs Les Républicains Roger Karoutchi et Jean-Raymond Hugonet, veulent fusionner au sein d'une société unique, dont le nom de code pourrait être France Médias, les groupes France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l'Institut national de l'audiovisuel (Ina).

"La réforme du financement de l'audiovisuel public ne doit pas se réduire à une simple mesure sur le pouvoir d'achat des Français. Elle doit avant tout traduire une véritable ambition pour le service public", estiment dans leur rapport, que "Le Figaro" a pu consulter, les co-rapporteurs de la mission conjointe de contrôle des commissions des finances et de la culture du Sénat sur le financement de l'audiovisuel public.

"Les coopérations annoncées sont restées embryonnaires"

Si elle est retenue par l'exécutif et votée par la future majorité parlementaire, cette fusion, effective en 2025 selon le scénario écrit par les deux sénateurs, aurait l'avantage de systématiser les mutualisations. "Les coopérations annoncées sont restées embryonnaires", déplorent-ils. "On a laissé les structures la bride sur le cou, ce qui n'a pas réellement incité les uns et les autres à se rapprocher. Sans ligne directrice, sans ambition énoncée par l'État actionnaire, on restera dans le bidouillage".

Sous le...

Lire la suite


À lire aussi

France Télévisions et Radio France lanceront un "média numérique de la vie locale" en 2022
Julien Courbet ("Ca peut vous arriver" sur RTL) : "Un tel succès en radio ne peut que marcher à la télévision"
L'année médias 2018 vue par... Renaud Dély

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles