Un rapport rwandais affirme que la France "porte une lourde responsabilité" dans le génocide

·1 min de lecture

La France "porte une lourde responsabilité" dans le génocide "prévisible" des Tusti en 1994 au Rwanda et refuse toujours de reconnaître son rôle dans cette tragédie, estime un rapport commandé par Kigali à un cabinet d'avocats américain et publié lundi. Cette enquête de près de 600 pages, commandée en 2017 par le Rwanda au cabinet Levy Firestone Muse, qualifie la France de "collaborateur indispensable" du régime hutu qui a orchestré le massacre en trois mois de plus de 800.000 personnes, essentiellement au sein de la minorité tutsi, selon les chiffres de l'ONU.

"L'Etat français n'était ni aveugle ni inconscient au sujet d'un génocide prévisible"

Elle rejette par ailleurs l'idée que Paris était "aveugle" face au génocide qui se préparait, comme l'a récemment conclu une commission d'historiens français dirigée par Vincent Duclert et mise sur pied par le président Emmanuel Macron. "L'Etat français n'était ni aveugle ni inconscient au sujet d'un génocide prévisible", assurent les auteurs du rapport. Au contraire, ils estiment que la France savait qu'un génocide se préparait mais a continué à apporter "un soutien indéfectible" au régime hutu du président Juvénal Habyarimana, même lorsque ses intentions génocidaires "étaient devenues patentes".

>> VIDEO20 jours au cœur du génocide des Tutsi au Rwanda

Selon le rapport Muse, aucun Etat ne travaillait aussi étroitement avec le régime hutu que la France, alors présidée par François Mitterrand, désigné comme le principal "...


Lire la suite sur Europe1