Un rapport de l’ONU pointe les tortures subies par des prisonniers de guerre ukrainiens et russes

© REUTERS/Oleksandr Ratushniak

Alors que la Russie bombarde à nouveau les principales villes de l’Ukraine, un rapport à charge des Nations unies vient d’être dévoilé. Il dénonce les tortures quasi-systématiques des prisonniers de guerre ukrainiens dans les centres russes de détention. Tortures également commises en face, par les Ukrainiens sur les soldats russes, mais pas dans la même ampleur.

Avec notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche

Simulacres d’exécutions, menaces de viols, utilisation de chiens, chocs électriques sur les parties génitales, passage à tabac, etc. la mission de surveillance des droits de l’homme en Ukraine s’est entretenue avec près de 160 ex-prisonniers tombés aux mains des Russes. Tous évoquent des mauvais traitements, comparables pour certains à de la torture.

► À lire aussi : «Fosse commune» à Izioum: les premières exhumations révèlent des corps «torturés»

Plusieurs cas rapportés aussi côté ukrainien

Le rapport n’élude pas la question des abus commis par les forces armées ukrainiennes. Plusieurs cas ont été rapportés, notamment des exécutions de soldats russes pourtant désarmés. Kiev, qui contrairement à la Russie a donné un accès complet à ses prisons aux enquêteurs, a dit qu’elle allait lancer des investigations. Mais, nuance l’ONU, rien n’a avancé pour le moment dans ce dossier.


Lire la suite sur RFI