Un rapport de la Cour des Comptes met en garde sur la sécurité durant les JO-2024

© Thomas Hubert/SIPA

À deux ans du début des JO-2024, dans un rapport, le Cour des comptes insiste sur la nécessité d’anticiper une mobilisation générale et massive des moyens matériels et humains pour assurer la sécurité lors des Jeux olympiques en 2024 , notamment avec la cérémonie d’ouverture sur la Seine et le « relais de la flamme ». Une version définitive de ce rapport est attendue pour la fin de l’année.

Après le fiasco de la finale de la Ligue des champions , qui a montré de réels doutes quant la capacité des autorités françaises de gérer la sécurité autour d’un événement très important, ce pré-rapport fait la liste de tous les manquements qui sont à prendre en compte, entre autres : la capacité hospitalière, la sécurité publique et sanitaire, les risques terroristes, les risques cyber et le problème d’acceptabilité des jeux par la population.

Un manque d’agents de sécurité

 

Le document préconise déjà de pallier une « carence probable » d’agents de sécurité privée, dont 24 000 agents seraient nécessaires chaque jour. Il suggère ainsi de pouvoir faire appel à l’armée et aux réserves opérationnelles de la police et de la gendarmerie.

Les organisateurs des Jeux olympiques Paris-2024 indiquent : « Nous sommes extrêmement humbles face aux défis sécuritaires que soulève l’organisation de ces JO et nous travaillons en étroite collaboration avec tous les services concernés ». Le rapport juge qu’« une définition plus précise des besoins sécuritaires devient urgente », et que « le plan global de sé...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles