Le rappeur Kodak Black, qui avait été gracié par Donald Trump en 2021, interpellé en Floride

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Kodak Black
    Kodak Black
    Rappeur américain

Kodak Black a été arrêté dans la nuit du Nouvel An dans sa ville natale, Pompano Beach, en Floride. Il a été libéré sur caution quelques heures après son arrestation.

Kodak Black a démarré la nouvelle année en garde à vue. Le rappeur américain a été arrêté dans la nuit de vendredi à samedi pour "intrusion", rapporte le site Deadline, qui cite le média local The SunSentinel.

L'artiste se trouvait alors dans sa ville natale, Pompano Beach, en Floride. Les détails de son arrestation n'ont pas encore été dévoilés, mais il est précisé que le rappeur a été libéré sur caution quelques heures après son interpellation.

Ce n'est pas la première fois que Kodak Black, de son vrai nom Bill Kapri, est confronté à la justice. L'artiste a été arrêté plusieurs fois, dont l'une d'elles en avril 2019 pour "détention de drogue et armes" alors qu’il tentait de rentrer aux États-Unis depuis le Canada.

Gracié par Trump début 2021 

La même année, il avait été condamné à 46 mois de prison après avoir plaidé coupable pour "falsification de documents" en vue d'acheter des armes à Miami. Mais Kodak Black avait vu sa peine commuée: fin janvier 2021, à quelques heures de l'investiture de Joe Biden, Donald Trump avait décidé d'accorder la grâce présidentielle à 73 personnes, dont le rappeur.

La Maison Blanche avait précisé dans un communiqué que Kodak Black avait "déjà purgé près de la moitié de sa peine", et souligné son engagement pour la bonne cause et de généreux dons faits à différentes associations. 

En avril dernier, Kodak Black avait été condamné à une peine de probation après avoir agressé une adolescente dans une chambre d’hôtel en Caroline du Sud.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Belgique : la justice belge refuse l'extradition d'un rappeur réclamé par l'Espagne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles