Le rappeur Heuss l’Enfoiré en garde à vue pour violences conjugales

·2 min de lecture
Photo d'illustration

La compagne du musicien a appelé Police Secours le 1er janvier et a affirmé avoir reçu des coups et des gifles lors d'une dispute à leur domicile.

Rendu célèbre en 2017 grâce au hit « Moulaga » chanté avec le Marseillais Jul, Heuss l'Enfoiré alias Karim Djeriou, 29 ans, a été placé en garde à vue le 1er janvier en fin d'après-midi. C'est un appel de sa compagne à Police Secours qui l'a conduit dans cette situation. La jeune femme de 26 ans qui vit avec le rappeur dans le 17e arrondissement s'est plainte aux policiers de coups et de gifles portés, selon elle, par l'artiste. Selon la police, elle reproche à son compagnon d'avoir diffusé une photo de ses fesses sur les réseaux sociaux sans son consentement.

Lors de la dispute, elle aurait été giflée puis elle s'est défendue. Selon les constatations médico-judiciaires établies lors de la garde à vue de Heuss l'Enfoiré, le médecin a validé deux jours d'incapacité totale de travail (ITT) pour le chanteur. Selon ses déclarations, c'est à l'aide de charbon à chicha que sa compagne l'a blessé au visage.

Sa compagne se défend

Si c'est bien la jeune femme qui a sollicité les forces de l'ordre, elle n'avait pas encore confirmé ses déclarations dans une plainte aux premières heures de la garde à vue du mis en cause, malgré les appels réitérés du commissariat du 17e arrondissement saisi par le parquet de Paris. De même qu'elle n'avait pas été non plus examinée par un médecin des UMJ pour faire constater les séquelles de coups donnés par son compagnon.

Contacté par Le Point, Me Steeve Ruben, l'avocat du rappeur, n'a pas souhaité commenter l'affaire à cette étape de l'e [...] Lire la suite

VIDÉO - Grenelle des violences conjugales : Sandrine raconte comment sa soeur est morte, immolée par le feu par son mari

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles