Rappels Citroën : l’avocat des automobilistes somme Stellantis de s’expliquer

Depuis quand Stellantis est-il au courant des airbags défectueux installés sur des centaines de milliers de modèles Citroën C3 et DS3 en France ? Qu’a fait le groupe automobile depuis qu’il a connaissance de ce problème ? Et quels sont les futurs modèles potentiellement dangereux qui pourraient être rappelés prochainement ? Voici les trois questions auxquelles Carlos Tavares, PDG de Stellantis, et Thierry Koskas, directeur de la marque Citroën, sont sommés de répondre dans les prochaines 48 heures à Christophe Lèguevaques. A l'origine de l’action collective lancée le 6 juin par des automobilistes, cet avocat assure que c’est le temps que se donne l’entreprise pour répondre à la sommation interpellative qu’il a déposée jeudi 13 juin. Un huissier de justice a porté ce courrier au siège social de Stellantis, à Poissy.

«C’est un acte préparatoire car, dans le cadre de la procédure judiciaire, j’ai besoin de ces informations pour avancer. L’action collective a réuni plus de 400 personnes en moins d’une semaine et nous voulons en réunir 1 000 d’ici au 1er octobre (avant de porter plainte au pénal, Ndlr). Nous n'allons pas attendre pour commencer à travailler et réunir des preuves. Nous posons des questions et nous vérifions. Stellantis a dit qu’il allait répondre sous 48 heures car cela demande des recherches et des vérifications», assure maître Christophe Lèguevaques à Capital.

Un délai qui s’explique peut-être aussi par le fait que Carlos Tavares et une partie des patrons des marques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tesla : attention, les prix de la Model 3 risquent d'augmenter dans trois semaines…
Elon Musk, le boss de Tesla, veut vous faire gagner de l'argent avec… un Airbnb de la voiture
La Chine menace de se plaindre à l’OMC après les taxes de l’UE sur ses voitures électriques
Tesla, Dacia, MG... Les prix de leurs voitures électriques fabriquées en Chine risquent de grimper
Elon Musk vaut-il 50 milliards de dollars ? Tout comprendre à la bataille sur le futur de Tesla