Rappels Citroën : «mes airbags ont été remplacés gratuitement en moins de 3 semaines!»

Les airbags défectueux du fabricant Takata, susceptibles d’exploser en vieillissant, sont loin d’être tous remplacés. Sur près de 250 000 Citroën C3 et DS3 concernés par la campagne de rappel lancée début mai par le constructeur automobile Stellantis, maison-mère de Citroën, seuls 19 000 modèles ont été réparés, a indiqué le directeur général de la marque, Thierry Koskas, la semaine dernière. Si de nombreux propriétaires sont encore dans l’attente d’un code, indispensable pour commander de nouveaux airbags, quelques-uns s’en sont plutôt bien sortis. Comme Nathalie, qui vit dans le sud de la France. Elle a reçu le courrier en recommandé lui ordonnant d’arrêter de conduire le 11 mai, s’est inscrite sur la plateforme de rappels de Citroën, puis a patienté deux jours avant de relancer son garagiste, pensant qu’il était débordé.

«J’ai obtenu le code dans la foulée de cette relance, puis il m’a fallu juste le temps de prendre un rendez-vous, et de prévoir une journée d’intervention. Les airbags de ma voiture ont été changés le 5 juin. Cela ne m'a rien coûté, on ne m'a rien demandé, j’ai juste remis une attestation du changement des équipements. L’histoire est réglée, je n’y pense plus, c'est derrière moi». Grand soulagement aussi pour Aline, qui a reçu un code le lendemain de son inscription sur la plateforme de rappels dédiée, le 17 mai. Les équipements défaillants ont été remplacés le 11 juin.

Marie-Claude n’a pas eu elle non plus à s'armer de patience, sa voiture potentiellement dangereuse (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prix du carburant : comment partir en vacances sans se ruiner ?
Permis de conduire : que vaut cette nouvelle assurance anti-échec ?
Rappels Citroën : avocat et association pressent Stellantis d’enfin écouter ses clients
Voiture électrique : vous faire rouler 1 000 kilomètres, le prochain défi de Blue Solutions
Airbags défectueux : au tour d'Opel de rappeler plusieurs modèles