Publicité

Rappel 2024 : plus de perte de point de permis dans un cas précis

Rappel 2024 : plus de perte de point de permis dans un cas précis-
Rappel 2024 : plus de perte de point de permis dans un cas précis-

Si l’amende sera à payer, la perte de point sur le permis de conduite disparaîtra au 1er janvier 2024 pour les petits excès de vitesse.

Manœuvre clientéliste et électoraliste, le Gouvernement a décidé, en avril 2023, de relâcher la pression sur les automobilistes français à partir du 1er janvier 2024. Les excès inférieurs à 5 km/h ne donneront plus lieu à une perte de 1 point, mais l’amende forfaitaire demeurera.

Une approche schizophrène qui autorise « en partie » l’étourderie, mais n’épargne pas le portefeuille. Ainsi, sur les axes où la vitesse autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h (agglomération, zone de travaux), le forfait sera de 135 euros pour les excès inférieurs à 20 km/h. Sur les axes où la vitesse est supérieure à 50 km/h, le forfait tombera à 68 euros.

excès vitesse
Les excès de vitesse menacent la sécurité routière, mais également la planète. @Calitore/Unsplash

Dans les faits, cette mesure est discutable et n’a pas manqué d’agacer les associations anti-bagnoles et de sécurité routière. Pourquoi ? Parce que les radars appliquent déjà une tolérance kilométrique avant de se déclencher. Sur une route limitée à 90 km/h, un automobiliste sera flashé à partir de 96 km/h, soit près de 100 km/h compteur. Une « marge » d’ores et déjà de 10% environ et une incitation à relâcher l’attention, surtout pour les plus aisés.

Une décision discriminatoire pour certains. Car sur les 12,5 millions de PV dressés en 2012, 58% étaient attribués à des excès de ...


Lire la suite sur mobiwisy.fr