"Et votre Ranger Rover" : William hypocrite sur le climat ?

·1 min de lecture

Le prince William aurait-il mieux fait de s'abstenir ? Alors que se déroulait virtuellement le Conservation International Gala, qui met en lumière les questions autour du climat, de la nature et de la biodiversité, le prince William a fait une apparition en vidéo. Plongé dans le travail malgré les tensions au sein de la Couronne, le duc de Cambridge a tenu à rappeler la nécessité d'une prise de conscience afin d'éviter une catastrophe climatique. Une initiative a priori honorable, mais qui n'a pas plu à certains internautes, qui n'ont pas manqué de pointer du doigt son hypocrisie.

"Le prince William veut faire bouger les lignes en interdisant les voitures à essence et en arrêtant les voyages à l'étranger. Pendant qu'eux ont le droit de rouler en Range Rovers, Rolls Royces, et de prendre des avions privés. Inclinons nous lorsque nous passons en vélo devant les voitures des riches", a écrit un internaute énervé, selon des propos repérés par L'Express. D'autres ont notamment évoqué le voyage du prince Charles et de Camilla Parker-Bowles en Grèce en pleine pandémie, pour les célébrations du bicentenaire de l'indépendance du pays.

Le prince William n'est pas le seul membre de la famille royale à être taxé d'hypocrisie à cause de ses engagements et de son train de vie. Très impliqué dans les questions liées au climat, le prince Harry a lui même été pris pour cible par les critiques qui l'accusent de ne pas être en accord avec ses convictions écolo. Il y a plusieurs mois, les Sussex (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - Babette de Rozières furieuse après Pierre-Jean Chalençon et les dîners clandestins : "Il faut sanctionner !"
Catherine Zeta-Jones se confie sur les hauts et les bas avec Michael Douglas
Rania de Jordanie et sa descendance illégitimes ? Explications sur une succession inhabituelle
VIDEO - Dîners clandestins : qui est Christophe Leroy, le chef des stars ?
Gérard Darmon poste une photo le visage maquillé en noir, le cliché disparaît