Rambouillet : un hommage et beaucoup d’émotion après la mort de Stéphanie M.

Au son de la Marseillaise, un vibrant hommage a été rendu à Stéphanie M., lundi 26 avril. Cette fonctionnaire de police a été tuée vendredi 23 avril à Rambouillet (Yvelines). Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, était présent, tout comme la ministre déléguée Marlène Schiappa, Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, Gérard Larcher, le président du Sénat, mais aussi des centaines d’anonymes venus honorer sa mémoire. "La ville de Rambouillet a perdu une part d’elle-même. La nation a perdu une femme exceptionnelle", s’est exprimée Véronique Matillon, maire divers droite de Rambouillet. "Il a trahi le message de l’islam" Les deux filles et le mari de Stéphanie M. étaient également présents, ainsi que des représentants religieux, pour faire passer un message de paix. "Cet assassin, ce criminel nous a trahis. Il a trahi le message de l’islam, Allah, le sens de la religion", a déploré Hassen Chalghoumi, imam de Drancy. Un livre de condoléances a été mis à disposition pour les habitants, toujours sous le choc. Dans tout le pays, des rassemblements ont eu lieu devant les commissariats et gendarmeries pour Stéphanie M. "Je tenais juste à être là pour elle, à s’en souvenir et ne pas oublier qui elle était", a expliqué Christophe Pradier, délégué département adjoint Unsa-Police. Au sein des forces de l’ordre, la colère et la tristesse sont fortes.