Rambouillet : une attaque au couteau tue une policière, le parquet antiterroriste saisi de l'enquête

Vendredi 23 avril, une fonctionnaire de police a été tuée, aux alentours de 14 heures, dans une attaque au couteau, à Rambouillet, dans les Yvelines. Elle était âgée de 49 ans et était mère de deux enfants. Le drame s’est déroulé devant le commissariat où la victime a reçu au moins un coup de couteau à la gorge. "Le meurtrier l’a prise par surprise alors qu’elle était juste sortie du commissariat un instant, ça a été une attaque lâche et barbare, pour tuer et pour tuer une policière", estime Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France. Des prises de parole qui se multiplient L’assaillant s’introduit ensuite dans le commissariat. Selon des témoins, il aurait crié : "Allah Akbar". Un brigadier de police ouvre le feu sur lui deux fois et le blesse mortellement. Alors que le parquet anti-terroriste a été saisi, les prises de parole se multiplient. Pour Michel Cambouilives, le mari d’une collègue de la policière, il s’agissait "d’une femme adorable". Jean Castex, de son côté, s’est rapidement rendu sur place et a rappelé la "détermination du gouvernement à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes". En direct du palais de justice de Paris, le journaliste Éric Pelletier apporte des précisions sur l’assaillant. Ce dernier était âgé de 36 ans, d’origine tunisienne. "Il serait arrivé en France en 2009 et aurait été régularisé récemment", note le journaliste. Il était chauffeur-livreur et "absolument inconnu des fichiers de police, selon les premières informations".