Rama Yade verra "demain" si elle a dépassé les 500 parrainages

Rama Yade, candidate à la présidentielle, était sur notre plateau ce vendredi soir. Peu après la clôture des envois de parrainages d'élus au Conseil constitutionnel en vue de la présidentielle, la femme politique était incertaine quant au nombre de parrainages recueillis. 

Ce samedi, on connaîtra le nombre et les noms des candidats au scrutin présidentiel du printemps prochain. Quelques minutes après la clôture du dépôt des parrainages d'élus auprès du Conseil constitutionnel, Rama Yade, elle-même prétendante à l'Elysée, a fait son apparition sur notre plateau. A-t-elle réussi à réunir les 500 bulletins nécessaires pour se présenter au premier tour de l'élection présidentielle? "Ah ben ça, on verra demain. C’est demain que le Conseil constitutionnel annoncera officiellement les candidatures. Je ne suis sûre de rien", a expliqué Rama Yade. 

"C'est un système qui avantage deux types de candidats"

Au dernier pointage, ce mardi, la femme politique ne disposait que de 217 parrainages, mais Rama Yade a assuré qu'il était difficile de faire des pronostics dans ce domaine: "Au dernier pointage, beaucoup des parrainages venaient d’élus qu’on n’avait pas sollicités, qui étaient spontanés."

Elle a critiqué plus largement le système des parrainages. "C’est une procédure qui avantage deux types de candidats: ceux du système partisan, qui ont un appareil politique derrière eux, qui ont des maires réservés. Et puis, il y a les professionnels du parrainage, qui pendant cinq ans ne font que ça. Ensuite, ils font 0,5% et disparaissent pendant cinq ans. L’inconvénient de ce type de profil c’est qu’il n’y a pas de projet", a jugé...Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages