Rallye de Sardaigne : Tänak survole la compétition

L'Estionien Ott Tanak et son copilote Martin Jârveoja négocient le saut de Micky au cours de la 15e spéciale du rallye de Sardaigne.
L'Estionien Ott Tanak et son copilote Martin Jârveoja négocient le saut de Micky au cours de la 15e spéciale du rallye de Sardaigne.

En remportant neuf des dix-huit spéciales disputées depuis jeudi (deux ont été annulées vendredi et une a été interrompue samedi), le champion du monde estonien 2019 n'a pas seulement outrageusement dominé ses adversaires, il a dépassé le cap des 300 étapes gagnées dans sa carrière. Aussi à l'aise au volant de sa Hyundai sur les pistes étroites que sur les piégeuses bosses en terre qui font la réputation de l'épreuve sarde, Tänak a parfaitement géré, sans spécialement forcer mais sans montrer de faiblesses. Après un samedi parfait (six victoires en sept spéciales), il a enchaîné dimanche dans la région d'Alghero (nord-ouest de l'île).

Lappi, éphémère leader

Déjà lauréat en Sardaigne en 2017, il a empoché deux des quatre spéciales dominicales (ES18 et ES20) face à des rivaux résignés et attendant la « Power Stage » (ES21), offrant des points supplémentaires aux cinq premiers de cet ultime chronomètre de 7,1 km. Outre son coup de volant, Tänak, le seul à avoir gagné un championnat du monde lors des 18 dernières années hors les ogres français Sébastien Loeb et Sébastien Ogier, a aussi eu un peu de réussite. Vendredi, les deux dernières spéciales avaient été annulées alors qu'il avait un problème de transmission qui aurait pu lui faire perdre du temps et, samedi, il a profité de la sortie de piste précoce du leader finlandais Esapekka Lappi. Avec sa première victoire depuis février 2021 (15e succès en rallye), Tänak revient à la 3e place au championnat du monde [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles