Ralentissement de la vaccination mais "effet rebond" attendu, selon le ministère de Santé

·2 min de lecture

Lundi soir, le ministère a dénombré 47,6 millions de primo-vaccinés (70,6% de la population totale). L'objectif officiel reste d'atteindre 50 millions de primo-vaccinés "fin août ou les jours suivants", soit 86% d'adultes protégés.

La campagne de vaccination anti-Covid a ralenti la semaine passée mais la France devance désormais ses voisins pour les premières injections et le gouvernement prévoit un "effet rebond" cette semaine, a indiqué mardi le ministère de la Santé. "Il y a eu 3,1 millions d'injections sur la semaine écoulée, autant que la semaine précédente mais 1,1 million de primo-injections contre 1,5 million", a-t-il précisé lors du briefing hebdomadaire sur la vaccination.

Force est donc de constater un "ralentissement de la demande qui se matérialise" sur la prise de rendez-vous de premières doses, a-t-on indiqué de même source. L'objectif officiel reste néanmoins d'atteindre 50 millions de primo-vaccinés "fin août ou les jours suivants", soit 86% d'adultes protégés. Lundi soir, on dénombrait, selon le ministère, 47,6 millions de primo-vaccinés (70,6% de la population totale).

Le ministère a relativisé ce ralentissement dans son point de presse, soulignant qu'il est intervenu "sur les deux semaines du coeur de l'été" et dans un contexte où "la France a atteint des niveaux de couverture très élevés". "On a dépassé fin juillet l'Allemagne, en termes de primo-vaccinés, l'Italie depuis début août et rattrapé le Royaume-Uni depuis samedi", a expliqué un responsable, se réjouissant aussi que la France devance les Etats-Unis depuis mi-juillet et Israël depuis le 11 août.

La campagne va "s'amplifier"

En outre, les autorités(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles