Ragdoll : quelles sont les particularités de ce chat si apprécié des familles ?

D’une douceur emblématique, le Ragdoll est une race de chat relativement récente. Particulièrement docile et adaptable, il est de plus en plus prisé par les familles du monde entier.

Les origines du Ragdoll

La race Ragdoll ("poupée de chiffon" en français) est née dans les années 60 en Californie. Fruit du croisement entre le Sacré de Birmanie et une chatte Persan Angora, c’est à l’éleveuse de Persans Ann Baker que l’on doit cette race particulièrement affectueuse et pacifique. Des croisements plus travaillés ont permis de donner ensuite naissance à la race Ragdoll telle qu’elle est connue aujourd’hui. Et c’est au cours des années 70 que le Ragdoll a officiellement été reconnu par les différentes instances félines de référence aux États-Unis, dont la fameuse TICA (The International Cat Association). dans le pays, le Ragdoll a peu à peu été exporté, notamment en Europe. C’est en 1986 que la race a été introduite en France.

Le physique du Ragdoll

  • taille : de 33 cm à 38 cm (mâle) ou de 30 cm à 35 cm (femelle) ;

  • poids : de 3 à 9 kg (mâle) ou de 3 à 8 kg (femelle) ;

  • poil : mi-long et soyeux ;

  • couleurs des poils : roux, crème, gris clair, colourpoint (extrémités plus foncées) ;

  • forme de la tête : triangulaire avec des contours arrondis ;

  • forme et couleur des yeux : grands, ovales et toujours de couleur bleue ;

  • forme des oreilles : larges à la base, leurs extrémités sont arrondies ;

  • autres particularités : un corps rectangulaire très long.

Le caractère du Ragdoll

La douceur du Ragdoll est un de ses principaux traits de caractère. Discret et très affectueux, il apprécie la quiétude de son foyer. Le Ragdoll est le chat d’intérieur par excellence. Il aime la compagnie des enfants envers lesquels il se montre particulièrement patient. Il ne supporte pas en revanche l’agitation et le tumulte environnants.

La santé du Ragdoll

Le Ragdoll est une race féline dotée d’une santé plutôt solide. Deux maladies touchent particulièrement cette race : la HCM (Hypertrophic Cardiomyopathy) et la PKD (Polycystic Kidney Disease). Concernant la HCM (ou myocardiopathie hypertrophique en français), les ont montré que 20 % des Ragdoll portaient cette mutation. Si tous les f[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi