Raffineries : une pénurie est-elle possible ?

Bloquer les raffineries pour paralyser le pays. Voilà le pari des syndicats contre la réforme des retraites. Au total, la France compte huit raffineries en métropole. Elles servent à transformer le pétrole brut en carburant. Une fois transformé, il est envoyé dans 200 dépôts, soit une capacité de 17 millions de m3. Si un tiers de notre consommation est importée d'autres pays, deux tiers proviennent de ces raffineries. Alors faut-il s'inquiéter d'un risque de pénurie si elles sont bloquées ? Pas vraiment, car l'État possède des réserves stratégiques : l'équivalent de trois mois de consommation dans différents dépôts et dispose de plusieurs solutions en cas d'urgence. "Pas une situation problématique" "On peut importer des produits pétroliers des autres pays européens. Il y a des oléoducs, des camions, donc non n'est pas dans une situation problématique. À cela s'ajoute le fait qu'en cas d'absolue nécessité, les pouvoirs publics ont toujours la possibilité d'utiliser la réquisition ou le déblocage", explique Jacques Percebois, professeur émérite à l'université de Montpellier (Hérault). Pourtant, lors de situations de blocage, les automobilistes paniquent.