Rafael Nadal au plus mal : il se tord de douleur en plein match, sa femme éclate en sanglots en tribune

La défaite de trop. Tenant du titre, Rafael Nadal est sorti par la petite porte de l'Open d'Australie ce mercredi 18 janvier. Opposé à l'Américain Mackenzie McDonald lors du deuxième tour du tournoi du Grand Chelem, l'Espagnol, fragilisé par une blessure à la hanche, s'est incliné en trois petits sets.

Une défaite encore plus difficile à digérer pour Xisca Perello, la compagne du tennisman. Présente dans les gradins, la jeune femme a en effet fondu en larmes alors que son chéri se tordait de douleur. Des images déchirantes captées par les caméras de télévision. Chez les fans, cette vive émotion relance également la rumeur d'une retraite prochaine de l'ancien numéro 1 mondial.

Nadal blessé, son épouse Xisca en larmes #AusOpen #HomeOfTennis pic.twitter.com/sXbfBgFpMF

— Eurosport France (@Eurosport_FR) January 18, 2023

Rafael Nadal : "Cette fois, je ne peux plus bouger"

S'il est sorti du court sous les ovations du public, Rafael Nadal n'a pas pu cacher sa déception. En conférence de presse, l'Espagnol de 36 ans a confié être "détruit mentalement" par cette nouvelle blessure. "J'ai l'âge pour prendre mes propres décisions : en tant que tenant du titre, je ne voulais pas abandonner, je ne voulais pas sortir du court sur un abandon. Et c'est mieux comme ça. J'ai déjà eu des problèmes de hanche. J'ai déjà dû faire des traitements. Mais ça n'a jamais été aussi fort. Cette fois, je ne peux plus bouger", a expliqué le champion.

Malgré cette période (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Marion Cotillard "solitaire par moment" : l'actrice se confie sur sa relation avec ses proches
"J'ai eu envie de me foutre en l'air" : Elodie Frégé se livre sans tabou sur ses pensées suicidaires après la Star Academy
"Il est allé trop loin" : Yvan Le Bolloc'h passe un message sans concession à Emmanuel Macron
David Crosby est mort à 81 ans : la star du rock emportée par "une longue maladie"
EXCLU. Stéphane Tapie : "Je n'étais pas la priorité de mon père"