Rade de Cherbourg : un fusilier marin retrouvé mort

Source AFP
·1 min de lecture
Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie maritime. (illustration)
Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie maritime. (illustration)

Que s'est-il passé samedi 27 mars dans la rade de Cherbourg (Manche) au cours de la soirée ? Un fusilier marin, âgé d'une vingtaine d'années, a été retrouvé mort par les autorités. Il était tombé à l'eau au cours d'une patrouille. Un autre fusilier marin, lui aussi tombé à l'eau, a été pris en charge par les pompiers et transporté à l'hôpital Pasteur de Cherbourg. Les deux victimes, nées en 1998, effectuaient une patrouille de surveillance des approches maritimes et de la base navale de Cherbourg, quand elles sont tombées à l'eau dans « des circonstances qui restent à déterminer », selon le procureur de Cherbourg Yves Le Clair.

Informé, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Jobourg (Manche) a engagé « de nombreux moyens de recherche et de sauvetage », selon un communiqué de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord. Un hélicoptère, une embarcation semi-rigide de sauvetage, une patrouille terrestre de la capitainerie du port de Cherbourg, la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) d'Urville-Nacqueville et de Fermanville sont notamment déployés. Deux semi-rigides de la compagnie de fusiliers marins Le Goffic, des plongeurs de la gendarmerie maritime, les marins-pompiers de Cherbourg sont également dépêchés sur la zone de recherche.

Une enquête a été ouverte

« Très rapidement, le premier fusilier marin est retrouvé par un semi-rigide de la compagnie Le Goffic. Arrivé à quai, il est pris en charge par les mari [...] Lire la suite