Radars - Flashé en mars, les contraventions sont envoyées en juin

fr.info@motor1.com (Khalil Bouguerra)
Radar double sens

Une mauvaise surprise attend les automobilistes.

Mauvaise surprise pour certains automobilistes. Avant et pendant le confinement, les radars ont flashé. Cependant, les contraventions n'ont pas été envoyées...

Ainsi, les conducteurs ayant commis une infraction n'avaient reçu aucune contravention. Mais le Centre National de Traitement de Rennes n'oublie rien, les excès de vitesse relevés par les radars autonomes au début du mois de mars viennent d'être traités et les amendes envoyées aux contrevenants.

Lors du confinement, le CNT de Rennes était en sous-effectif. Il n'était plus possible de traiter les contraventions dans les temps et de les expédier sous 10 jours. De plus le CNT devait dresser en priorité près d'un million d'avis de contravention pour non respect du confinement. 

Voir aussi

Aujourd'hui, le Centre National de Traitement retrouve sa vitesse de croisière. Il peut enfin traiter les excès de vitesse commis au début du mois de mars. Sur le site spécialisé radars-auto, les automobilistes témoignent non sans amertume :

"N'importe quoi ce radar de chantier ! Reçu le 2/6/2020 pour un flash le 2 Mars 2020 ! C'est une honte : l" ou encore "Flashé le dimanche 15 mars 2020 à 09 h à 100 (chantier fermé) ; contravention reçu dans ma boîte à lettres le 04 juin 2020 !"

Il semblerait que les automobilistes concernés aient été flashés par des radars de chantiers. Les plus actifs sont ceux de Montreuil (93), Lançon-Provence (13), de Lennon (29) et de Guerville (78).

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le centre de Rennes a un an pour traiter et expédier un avis de contravention. Si vous avez été flashé le 5 mars 2020, légalement, et dans la théorie, vous recevrez votre amende au plus tard le 5 mars 2021 ! 


Source: Radars-auto via