Des radars déployés sur les routes où les automobilistes roulent le plus vite

·1 min de lecture
Les radars déployés sur les routes où les automobilistes roulent le plus vite

Pour installer les radars, les préfectures vont davantage cibler les tronçons où les voitures sont le plus souvent flashées.

Mauvaise nouvelle en vue pour le portefeuille des automobilistes. Malgré une logique baisse de la mortalité routière en 2020 en raison des restrictions de déplacement pour endiguerla crise du coronavirus, l’exécutif ne compte pas lever le pied avec les radars. D’après des informations du site spécialisé Radars-auto, les contrôles de vitesse seront moins le fruit du hasard et vont être davantage ciblés.

VIDÉO - Sécurité routière : de nouvelles techniques pour limiter la vitesse

760 millions de recettes en 2019

Grâce à un ensemble de données compilées par la Sécurité routière, les services de l’État disposent désormais d’outils pour analyser localement les causes des accidents. "En décembre 2020, la Sécurité routière a diffusé aux préfectures et aux directions départementales des territoires un outil de cartographie départementale qui leur permet de consulter les vitesses pratiquées sur chaque tronçon de route. Il laisse également la possibilité aux opérateurs de croiser la densité de trafic et les excès de vitesse", indique Radars-auto.

À LIRE AUSSI >> Normandie : il maquille sa poubelle en radar pour faire ralentir les automobilistes

Si ce dispositif a pour vocation de mieux connaître les habitudes des Français sur les routes, il a aussi une autre fonction. Celle de redéployer les radars fixes ou mobiles sur les routes où les excès de vitesse sont les plus fréquents. En clair, les préfectures pourront décider d'installer plusieurs radars fixes ou mobiles à quelques kilomètres d'intervalle si les circonstances l'exigent.

Selon la Sécurité routière, les radars automatiques ont généré 760 millions d’euros de recettes pour l’État en 2019.

Ce contenu peut également vous intéresser :