Des radars anti-bruits vont verbaliser les motards dans huit villes de France

·1 min de lecture
Des radars anti-bruits vont verbaliser les motards dans huit villes de France

Gare aux véhicules qui font trop de bruit : leurs conducteurs pourront recevoir un PV dès l’année prochaine.

Chaque année, le bruit coûte 156 milliards d’euros à la France selon une récente étude révélée par Le Figaro. À eux seuls, voitures, motos et camions seraient responsables de plus de la moitié de la pollution sonore. Afin de lutter contre ce fléau, un nouveau type de radar va être déployé dans huit villes de l’Hexagone volontaires pour tenter l’expérience (Lyon, Nice, Bron, Toulouse, Rueil-Malmaison, Saint-Forget, Villeneuve le Roy et la vallée de Chevreuse). Ces machines traqueront les deux-roues jugés trop bruyants. En cas d’excès, les premières amendes pleuvront sur les motards dès 2022 après une première phase de tests entre novembre 2021 et avril 2022.

Un 15e radar différent !

Baptisé "Méduse", ce capteur totalement paramétrable dispose de quatre microphones qui détectent les bruits environnants dix fois par seconde. Si les motards sont les principaux visés, le radar pourra aussi sanctionner les automobilistes au volant d’une voiture jugée trop bruyante. Pour l’heure, ni le montant de l’amende, ni le seuil de bruit toléré n’ont filtré. 

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Comme le rappelle Le Bien Public, ce radar d’un nouveau genre s’ajoute à la (très) longue liste d’appareils de ce type. Aujourd’hui, pas moins de 14 radars différents sanctionnent les mauvais comportements des automobilistes. Et vous allez donc bientôt en croiser un quinzième sur le bord des routes.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles