Radar : voici la vraie marge d'erreur tolérée en cas d'excès de vitesse

Pixabay

En voiture, les dépassements de vitesse sont parfois courants. Alors que, après un dépassement autorisé de vitesse, le flash du radar s’active et peut conduire à de graves sanctions pouvant aller jusqu'au retrait définitif du permis de conduire ainsi qu’une amende très épicée. Sur le récépissé portant l’amende, il est inscrit la raison de cette contravention qui est notamment l’excès de vitesse constatée par le radar. Or en Europe, particulièrement en France, les radars mobiles ou fixes disposent de marge d’erreur. Cette marge d’erreur permet de tolérer les conducteurs pris en excès de vitesse par le cinémomètre à partir d’une marge mise en place par les autorités routières. Ce qui pose la question de savoir à partir de quel excès de vitesse, un conducteur reçoit une contravention ?

Dans un sens plus générique, le radar est un système à ondes électromagnétiques qui permet de détecter la présence, la vitesse ainsi que la position d’un objet (bateau, pluie, avion, voiture). Lorsque les ondes du radar sont en contact avec l’objet, un signal est envoyé au récepteur qui peut être un agent de contrôle posé dans son bureau, celui-ci va l’analyser, le décrypter et trouver la vitesse de l’objet. Ce qui nous amène à un terme plus spécifique du radar, notamment le radar de vitesse. En effet, on le trouve généralement sur le bord de la route. Pour les personnes qui utilisent les applications de GPS, elles entendent régulièrement ce vocal lorsqu'elles arrivent dans une zone où se trouve un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les réseaux sociaux détruisent-ils l’estime de soi ?
Pourquoi le 14 février est-il la fête des amoureux ?
Comment les mouvements de foule se forment-ils ?
Quel est le plus tendre entre le poulet et la dinde ?
Les événements les plus attendus en 2023