Racisme dans la police : "C'est très loin d'être un phénomène isolé", dénonce un délégué du syndicat Vigi

franceinfo

Pour Noam Anouar, l'administration policière "adopte une attitude de complicité passive de tous ces actes racistes". Il affirme aussi qu'il existe un deuxième groupe de forces de l'ordre sur Facebook avec des propos racistes, antisémites, sexistes et homophobes.

"C'est très, très loin d'être un phénomène isolé", a affirmé Noam Anouar, délégué du syndicat policier Vigi, sur franceinfo samedi 6 juin, après les révélations de l'enquête de StreetPress vendredi sur des messages racistes publiés sur Facebook et attribués à des membres des forces de l'ordre. Le parquet de Paris a ouvert samedi une enquête préliminaire. Pour le syndicaliste, il existe "un deuxième groupe [Facebook], beaucoup plus virulent que celui qui a été mis en lumière (...) avec des attaques extrêmement virulentes à caractère racial, sexiste, antisémite, homophobe".

Des manifestations sont prévues dans plusieurs villes françaises samedi pour dénoncer le racisme dans la police et les violences policières, le délégué du syndicat policier Vigi estime que "l'administration [de la police] adopte une attitude de complicité passive de tous ces actes, de toutes ces remarques racistes qui gangrènent notre institution". Sur franceinfo, il dénonce "une tendance idéologique d'extrême droite" qui se dessine "de façon incontestable" chez les policiers et "dans la haute hiérarchie".

franceinfo : Quelle est votre réaction, quand vous entendez des policiers dénoncer (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

Ce contenu peut également vous intéresser :