Racisme : l'Union cycliste internationale au soutien de Bouhanni

·1 min de lecture

L'Union cycliste internationale (UCI) a apporté mercredi son soutien au coureur français Nacer Bouhanni, qui a annoncé en début de semaine être harcelé d'insultes racistes sur les réseaux sociaux. L'UCI a condamné "très fermement les attaques à caractère raciste" subies par l'ex-champion de France, suite à son déclassement pour sprint dangereux le 28 mars dans Cholet-Pays de la Loire. "Ça fait déjà huit jours que je reçois des centaines de messages, ça tourne au harcèlement", a déclaré Bouhanni, qui a fait savoir lundi son intention de porter plainte.

"Rien ne justifie les insultes", a déclaré l'UCI à propos de Bouhanni, "quelle que soit la gravité de la faute commise par le coureur français". Elle a d'ailleurs rappelé avoir saisi sa commission disciplinaire et demandé des sanctions à l'encontre du sprinteur de l'équipe Arkea-Samsic. 

"Il n'y a pas de place pour le racisme dans ce monde"

Le Britannique Jake Stewart, tassé contre les barrières par le Français à l'arrivée de Cholet, s'est lui aussi indigné. "Nous serons tous d'accord ou pas sur certaines choses mais une chose ne devrait pas être remise en question : c'est le racisme", a réagi le coureur britannique de l'équipe Groupama-FDJ.

"Les commentaires et le racisme à l'encontre de Nacer cette dernière semaine sont absolument déplorables. Il n'y a pas de place pour le racisme dans ce monde. Aux soi-disant 'fans' du cyclisme qui font ces commentaires, vous n'êtes pas les bienvenus ici", a ajouté Stewart sur son compte Twitt...


Lire la suite sur Europe1