Racisme : Facebook s'attaque à la violente mouvance d'extrême-droite américaine « Boogaloo »

20 Minutes avec AFP

RESEAUX SOCIAUX - La plateforme tente de se purger des contenus racistes, violents, haineux et aussi trompeurs

Face aux appels au boycott, Facebook met la main à la pâte. Mardi, le réseau social a banni des groupes se réclamant de la mouvance d’extrême droite américaine « Boogaloo », une action de plus du réseau sous forte pression pour purger la plateforme des contenus racistes, violents, haineux et aussi trompeurs.

Désormais classé dans la catégorie « individus et organisations dangereuses », « ce réseau violent est banni de toute présence sur notre plateforme et nous retirerons tous les contenus qui le soutiennent, en font l’apologie ou le représentent », a détaillé un communiqué.

La chasse aux publicités « incitant à la haine »

Quelques heures auparavant, Facebook avait annoncé de nouvelles règles de hiérarchisation des articles sur le fil d’actualité des utilisateurs, pour favoriser l’information de qualité et lutter contre la désinformation et le sensationnalisme stérile.

Et vendredi, déjà, Mark Zuckerberg avait ouvert le bal des concessions. Le patron du groupe californien a déclaré que Facebook retirerait désormais plus de types de publicités « incitant à la haine », et masquerait les messages considérés problém(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Racisme : Coca-Cola rejoint le boycott de la pub sur les réseaux sociaux, Facebook promet des changements
Facebook veut lutter contre la publication de « old news »
Racisme : Tout comprendre à la campagne de boycott publicitaire qui touche Facebook