Le Racing 92 enfonce Toulon en Top 14

L'arrière francilien Warrick Gelant à l'attaque, bloqué par le centre toulonnais Maelan Rabut dimanche soir à Mayol. (F. Porcu/L'Équipe)

Battu à Mayol (14-31) par les Racingmen dimanche soir en clôture de la 12e journée, Toulon tombe à la 9e place du classement. Les Franciliens enchaînent une cinquième victoire consécutive et deviennent les nouveaux dauphins de Toulouse.

Le match : 14-31Autant il ne s'était rien passé durant la première période, le Racing virant en tête 6-9 à la pause, autant la seconde période fut riche en rebondissements. Délaissant le jeu au pied systématique - le syndrome Coupe du monde de football, sans doute -, les deux équipes se mirent à prendre des initiatives, à l'image du demi de mêlée francilien Teddy Iribaren contournant la défense pour marquer le premier essai de ce match de clôture de la douzième journée.

Réduits à 14 après le carton jaune reçu par Ibrahim Diallo (50e) pour plaquage dangereux, les Racingmen encaissèrent un but (50e) puis un essai (58e), signé Beka Gigashvili, dans la foulée d'un déboulé rageur de ses coéquipiers du pack. Baptiste Serin fut incapable d'assurer la facile transformation (voir ci-dessous) et, revenus à effectif complet, les Franciliens la jouèrent fine, Antoine Gibert délivrant un modèle de lob derrière la défense varoise, repris par son centre Olivier Klemenczak pour un essai au pied des poteaux (61e).

lire aussi : Le film de Toulon - Racing 92

En tête, 14-21, les Racingmen, en composition bis, surent parfaitement maîtriser cette fin de match, d'autant qu'au moment où le demi de mêlée remplaçant varois Benoît Paillaugue loupait un but dans ses cordes (67e), le capitaine francilien Teddy Iribaren réussissait le sien (71e), sortant les Toulonnais du bonus défensif. Un essai refusé à Donovan Taofifenua (75e), un drop-goal manqué par Teddy Iribaren (75e), un essai pour Volavola (80e) : le Racing 92 parvint à maintenir jusqu'au bout le RCT dans son camp et rêva même d'un bonus offensif.

Maladroits, en panne d'imagination, bien peu conquérants en touche et en mêlée, privés d'un demi d'ouverture de métier en refusant d'aligner ensemble Benoît Paillaugue et Baptiste Serin, les Toulonnais n'avaient absolument aucun argument à faire valoir, dimanche soir. Avec cette défaite, le RCT descend de la 7e à la 9e place tandis que le Racing 92, avec ce cinquième succès de rang, devient le dauphin de Toulouse.

lire aussi : Le classement du Top 14

Le fait : Baptiste Serin trompé par le teeLeur défaite est assez large, mais dans un autre cas de figure, les Toulonnais auraient pu regretter les deux points envolés de la transformation facile de l'essai de Beka Gigashvili (58e). Mal posé, le ballon tomba du tee au moment où Baptiste Serin s'élançait pour le frapper. Maîtrisant la règle aussi bien que l'arbitre, les Racingmen se précipitèrent pour mettre la main sur cette balle et la transformation ne fut pas retapée. Deux points de moins pour les Varois et un petit incident de jeu, très rare à ce niveau de compétition.

lire aussi : Tous les résultats de la 12e journée de Top 14