Rachida Dati : « Face au Covid, Anne Hidalgo est incohérente »

Propos recueillis par Jérôme Béglé
·1 min de lecture
Rachida Dati, maire du 7e arrondissement de Paris.
Rachida Dati, maire du 7e arrondissement de Paris.

Rachida Dati est furieuse. À la demande d'Anne Hidalgo, maire de Paris, le préfet Didier Lallement s'apprête à ordonner la fermeture du centre de vaccination qu'elle a ouvert dans le 7e arrondissement, dont elle est maire. L'objectif de l'ancienne garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy était de vacciner tous les enseignants et personnels des écoles dont elle à la charge. Une initiative locale qui n'a pas l'heur de plaire à l'État, pas plus qu'à la maire de Paris, pourtant très critique avec la politique du gouvernement dans la lutte contre l'épidémie de Covid. Rachida Dati dénonce le manque d'anticipation de la Ville de Paris, sa désorganisation et l'incohérence de sa politique vaccinale.

À LIRE AUSSIRachida Dati : « La Mairie de Paris fait peu de cas des habitants du 7e »

Le Point : Pourquoi avoir pris l'initiative d'ouvrir un centre dans votre arrondissement ?

Rachida Dati : On ne peut pas éternellement alterner entre couvre-feux et confinements. Aujourd'hui, la seule véritable stratégie de sortie de crise, c'est la vaccination. Dès que des doses ont été disponibles pour Paris, comme rien n'avait été prévu par la mairie centrale, j'ai demandé à l'ARS et à la préfecture de police l'autorisation d'ouvrir un centre dans mon arrondissement. Nous avons ainsi pu commencer à vacciner tout de suite, grâce à l'aide d'infirmiers et de médecins qui se sont portés immédiatement volontaires. Nous vaccinons également à domicile les personnes qui ne peuvent pas se déplacer.

D [...] Lire la suite