Rachat de Twitter par Elon Musk : «Il faut des contre-pouvoirs démocratiques»

Kristin Callahan/Shutterstock/SIPA

Florence G’sell, professeure de droit à l’université de Lorraine et directrice de la chaire Digital, Gouvernance et Souveraineté de Sciences-Po, revient pour Paris Match sur le rachat de Twitter par Elon Musk.

Paris Match. Elon Musk s’est dit favorable à la réouverture du compte Twitter de Donald Trump , malgré les multiples revers en justice de l’ancien président américain. Qui pourrait avoir gain de cause ?
Florence G’sell. De toutes les façons, et c’est ce que je trouve un peu regrettable, l’avis d’Elon Musk prime. S’il arrive à prendre le contrôle de Twitter, ce qui nécessite encore de passer quelques étapes, Elon Musk décidera et il n’a pas caché que son intention générale est d’avoir une plateforme qui pratique peut-être un peu moins la modération mais surtout présente moins de ce qu’il appelle des biais : il accuse Twitter d’être dirigé par des gens assez à gauche qui prennent des décisions biaisées. Les recours de Donald Trump qui ont été rejetés ont été largement motivés par le fait que, aux États-Unis, c’est aux plateformes de décider.

Pensez-vous que ce rachat de Twitter par Elon Musk , s’il aboutit, est un changement sans retour pour les réseaux sociaux tels qu’on les connaît ?
C’est très difficile à dire. Je pense que cela montre l’extrême polarisation du débat aux États-Unis, le fait qu’ils n’arrivent pas à sortir d’une opposition assez stérile entre des conservateurs qui se disent discriminés par les plateformes les plus répandues et de l’autre côté des gens plus à gauche, considérés comme des progressistes, qui eux sont extrêmement favorables à une modération importante des plateformes, qu’ils ont réclamée. Au départ, Twitter ou Facebook étaient des plateformes où on n’avait pas particulièrement envie de modérer. Mais elles ont été amenées à adopter des politiques de modération de plus en plus importantes après de nombreux appels en ce sens.
Ce qui se passe ces dernières années est très important, que(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles