Rachat de Twitter : Elon Musk évoque un accord « frauduleux »

© David Talukdar/Shutterstock/SIPA

Dans des arguments déposés jeudi soir devant un tribunal d'affaires de l’État du Delaware, le multimilliardaire a accusé Twitter de « fraude ». La falsification porterait sur le nombre de comptes monétisables du réseau social , d'après un document judiciaire de 165 pages consulté vendredi par l'Agence France-Presse. Les avocats d'Elon Musk accusent la partie adverse d'avoir « masqué la vérité » sur le nombre de 238 millions d'utilisateurs quotidiens monétisables revendiqué par le réseau social.

Il y aurait environ 65 millions d'utilisateurs quotidiens en moins, selon les avocats d'Elon Musk. De plus, « la majorité des annonces publicitaires » ne seraient diffusées qu'« auprès de moins de 16 millions d'utilisateurs, soit une fraction » de ce que prétend Twitter. Dans la plainte, « les représentations faussées » du réseau social au logo en forme d'oiseau sont qualifiées de « péchés ». « Twitter a empêché frénétiquement l'information de circuler dans une tentative désespérée d'empêcher de découvrir la fraude », peut-on y lire.

Lire aussi - À quoi joue Elon Musk ?

Le feuilleton judiciaire de l'été

Dès la mi-juillet, Twitter avait attaqué Elon Musk en justice devant la Delaware Court of Chancery, un tribunal spécialisé en droit des affaires, pour le contraindre à honorer son engagement d'acquisition : 44 milliards de dollars. Deux semaines plus tard, l'homme le plus riche au monde avait contre-attaqué avec une plainte « confidentielle ».

Elon Musk a démarché Twitter en avril, puis...


Lire la suite sur LeJDD