Le rachat du Red Star par un fonds d'investissement américain indigne les supporteurs

C'est un rachat qui fait couler beaucoup d'encre. Le club de football de troisième division, le Red Star est passé entre les mains d'un fonds d'investissements américain installé à Miami, à des milliers de kilomètres de Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis. Ce club historique a été fondé en 1897. Plusieurs personnalités du sport, de la culture ou de la politique ont signé ce vendredi une tribune dans le journal Le Monde, et notamment Jean-Luc Mélenchon , pour appeler à se mobiliser contre cette vente. À Saint-Ouen, les supporteurs ne sont pas emballés par l'arrivée du fond américain.

"Ils sont là pour faire de l'argent sur le dos du club"

Les fans les plus irréductibles du Red Star auraient préféré un repreneur français. Pour Yassine, fils du patron du bar "Olympic", QG du Red Star, le rachat de club communiste est une révolution culturelle qui passe mal : "C'est super contradictoire. C'est pour ça que nous, on n'est pas super chauds pour leur venue. Un fonds d'investissements, ils n'y connaissent rien du tout au football. Ils sont là pour faire de l'argent sur le dos du club. Ce n'est pas ça le Red Star", dit-il au micro d'Europe 1.

>> LIRE AUSSI - Trois questions à propos de la vente du Red Star, club mythique de Saint-Ouen

"Qui aurait la malveillance de détruire 125 ans d'héritage ?"

Du côté du club, on se défend d'avoir vendu son âme au diable. Avec cette cession estimée à plus de 15 millions d'euros, l'objectif est d'avoir des moyens pour développer le Red Star tout en...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles