Rachat de Credit Suisse par UBS : Bruxelles donne son feu vert

Feu vert pour le rachat de Credit Suisse par UBS. La Commission européenne a estimé que "la fusion ne réduirait pas significativement la concurrence" sur les marchés de la banque d'investissement et des services financiers, ce jeudi 25 mai. "L'entité combinée continuera à faire face à une pression concurrentielle significative de la part de nombreux concurrents", a-t-elle expliqué dans un communiqué. Le 19 mars, UBS, avait accepté, sous la pression des autorités helvétiques, d'acheter sa compatriote pour 3 milliards de francs suisses et avec de solides garanties financières du gouvernement fédéral et de la banque centrale. Sans ce sauvetage, Credit Suisse risquait de se retrouver en cessation de paiement.

Credit Suisse, affaibli par une série de scandales, était dans la tourmente depuis deux ans, mais les choses se sont accélérées quand les investisseurs - ébranlés par la faillite de la Silicon Valley Bank aux Etats-Unis - ont vendu massivement les titres de la deuxième banque suisse. L'opération a été notifiée le 26 avril à la Commission européenne, gardienne de la concurrence dans l'UE. UBS a par ailleurs annoncé fin avril qu'il espérait boucler l'acquisition d'ici fin juin.

Les deux établissements ont des profils très proches. Ce sont des groupes mondiaux, avec 72.597 employés chez UBS et 50.480 chez Credit Suisse. UBS est le numéro un mondial de la gestion de fortune. L'an passé la branche internationale de cette activité contribuait à elle seule à près de 15% de ses 34,5 milliards (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La patrouille de France fête ses 70 ans, voici ses avions emblématiques
TotalEnergies : échauffourées entre manifestants et policiers juste avant son assemblée générale
Axa, Allianz, Scor... défections en série au sein de l'alliance des assureurs pour le climat
Désinformation : Twitter envisage de sortir du code de l'UE
Les billets pour le GP Explorer 2, organisé par Squeezie, déjà revendus à prix d'or sur le Net