Le rôle méconnu du microbiote nasal

Céline Deluzarche, Journaliste
1 / 2

Le rôle méconnu du microbiote nasal

Tout le monde connaît désormais le microbiote intestinal, la faune microbienne qui habite nos intestins et qui jouerait un rôle essentiel dans l’immunité, l’obésité, les maladies cardiovasculaires, les allergies, l’anxiété ou même les performances sportives. On a aussi récemment découvert qu’il existe un microbiote cutané et un microbiote de la langue. Voilà qu’on apprend aujourd’hui que nous avons également un microbiote nasal. Encore mieux, ce microbiote nous protègerait contre les affections respiratoires, comme la rhinosinusite chronique ou les allergies.

Des bactéries lactiques dans le nez

Dans une étude publiée dans Cell Reports, la biologiste Sarah Lebeer et ses collègues de l’université d’Anvers (Belgique) ont recherché des bactéries dans le nez de 100 personnes en bonne santé, et les ont comparées avec celles de 225 patients souffrant d'inflammations nasales et sinusales chroniques. Parmi les 30 familles de bactéries présentes dans le nez, ils en ont identifié une particulièrement abondante chez les sujets sains : Lactobacillus casei. Ces bactéries sont ainsi trois fois plus nombreuses dans la fosse antérieure nasale et 10 fois plus nombreuses dans le nasopharynx chez les sujets sains que chez les personnes malades. En outre, 40 % de ces dernières n’ont pas du tout de L. casei dans leurs voies respiratoires supérieures.

Une adaptation unique à l’environnement nasal

Cette découverte est d’autant plus étonnante que L. casei, une bactérie lactique que l’on trouve notamment dans le lait fermenté, se développe généralement dans les environnements pauvres en oxygène et contenant des substrats glucidiques, comme la muqueuse intestinale. Tout le contraire du nez, où l’air circule en permanence. Pour comprendre ce paradoxe, les chercheurs ont séquencé le génome des L. casei prélevées dans le nez, et ont constaté que ces dernières présentent des gènes spéciaux codant pour la catalase et d’autres enzymes aux propriétés antioxydantes, qui leur confèrent une bonne...

> Lire la suite sur Futura