Rôle de LR : «C'est le petit jeu du président de détruire la droite française», raille Marleix

Quel rôle pour la droite dans la nouvelle Assemblée nationale ? Olivier Marleix, nouveau président du groupe LR à l'Assemblée nationale, était l'invité de la matinale d'Europe 1 lundi matin. Interrogé sur la possibilité d'une absorption de la droite historique par la majorité présidentielle, sa réponse est sans appel : "C'est le petit jeu du président de détruire la droite française, de faire une fusion-acquisition -puisque c'est son métier- sur la droite française", a-t-il raillé. Selon lui, les Républicains ont "le devoir de rester une alternative aux Français et de ne pas disparaître dans une coalition, de ne pas offrir de confusion aux Français".

>> Retrouvez l'entretien tous les matins à 8h13 sur Europe 1 ainsi qu'en replay et en podcast ici

LR, une alternative ?

Son groupe à l'Assemblée va donc "travailler ensemble, texte par texte", et non tomber dans "un ralliement sans condition". D'après lui, "l'effacement de la droite, la disparation de la droite" mène à une montée de l'extrême droite , comme ça a été le cas dans les circonscriptions autour de la sienne en Eure-et-Loir.

Ainsi, les Républicains "vont servir à permettre au texte de passer ou de ne pas passer" à l'Assemblée nationale, a assuré le nouveau chef de file des LR. Alors que d'après lui, "la vie politique s'organise dans un système de fracturation du pays qu'a organisé Emmanuel Macron", il voit en LR un moyen de repenser la "cohésion nationale".

>> LIRE AUSSI - Législatives : les Républicains rej...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles