Le rêve américain, cet idéal devenu une arme

Courrier international

S’inscrire à la newsletter Lettre de l’éduc

Pour vous accompagner tout au long de l’année dans votre progression en HGGSP, nous vous proposons chaque semaine de décrypter un article d’actualité publié par Courrier international, en lien avec les programmes de première et de terminale, et nous vous donnons des conseils de lecture qui permettent d’aborder le sujet sous un autre angle. Une façon d’actualiser les thèmes vus en classe.

L’article de la semaine

Pourquoi cet article ?

La une du numéro 1670 de Courrier international s’intitule : “Il était deux fois l’Amérique”. Avant les élections de mi-mandat, à l’occasion desquelles le Congrès pouvait basculer du côté républicain, les États-Unis paraissaient bien divisés. Comme le montre cet article du New York Times, l’opinion publique tend à se polariser, notamment autour du concept de “rêve américain”, qui pendant près d’un siècle a incarné un idéal de promesse de prospérité et d’ascension sociale avant de devenir aujourd’hui un symbole à défendre. Cette réflexion s’inscrit à la fois dans les thèmes en première sur la démocratie et sur les puissances, en particulier sur le recul de la puissance américaine dans le chapitre conclusif.

S’il ne fallait retenir qu’une citation

“Désormais, une nouvelle génération de candidats et d’élus républicains utilise cette
formule (le rêve américain) dans leurs discours, leurs spots de campagne et leurs tracts,
mais en affirmant que le rêve américain est en train de dépérir ou qu’il est en danger,
menacé, selon eux, par une forte poussée de la criminalité, une immigration incontrôlée, des
réglementations inutiles et des programmes sociaux trop progressistes.”

Autrefois synonyme de tous les possibles, le concept d’american dream est désormais convoqué par les républicains pour dénoncer l’échec des politiques démocrates et l’abaissement de la puissance américaine dans le monde. On retrouve ici la thématique développée par Donald Trump : “Make America great again” (“ Rendons sa grandeur à l’Amérique”). En s’appropriant le mythe de la réussite américaine, les républicains cherchent à montrer qu’il faut redonner aux États-Unis les moyens de sa puissance en fermant les frontières ou en revenant à des valeurs plus conservatrices.

[...] Lire la suite sur Courrier international