Révolution en vue dans le diagnostic de la bipolarité ?

Le test devrait être commercialisé en 2023. Il permettrait de déceler la bipolarité par une simple prise de sang. (Image d'illustration)  - Credit:PEAKSTOCK / SCIENCE PHOTO LIBRAR / LDA / Science Photo Library via AFP
Le test devrait être commercialisé en 2023. Il permettrait de déceler la bipolarité par une simple prise de sang. (Image d'illustration) - Credit:PEAKSTOCK / SCIENCE PHOTO LIBRAR / LDA / Science Photo Library via AFP

La bipolarité pourrait bientôt être détectée par une simple prise de sang. C'est l'objet de 10 ans de recherches de la start-up Aleciag, basée près de Montpellier, dans l'Hérault. Un test, baptisé Edit-B, va être lancé dans un laboratoire médical local, selon Ouest-France. Si ce dernier fonctionne, les médecins pourront donc plus facilement différencier une dépression d'une bipolarité. « Notre test permettra de pallier l'errance diagnostique des patients, qui dure sept ans en moyenne. Jusque-là, il était très difficile pour un médecin de diagnostiquer la différence entre ces deux maladies mentales, car elles se ressemblent. Mais leur prise en charge n'est pas du tout la même », confie Alexandra Prieux, cofondatrice d'Alcediag, auprès du quotidien local.

Selon une étude réalisée sur des patients du CHU de Montpellier et publiée en mai dernier, le test aurait 90 % de sensibilité pour détecter les personnes malades. Une deuxième étude, de validation, est d'ores et déjà lancée et prendra deux ans, avec 436 patients testés. Le but est de commercialiser ce test en 2023. Il le sera d'abord en Italie et en Suisse, avant d'arriver en France.

À LIRE AUSSIEnquête sur les psychédéliques : entre espoir médical et trafics clandestins

Une avancée majeure

Dinah Weissman, également cofondatrice de la start-up, essaie d'expliquer comment cela fonctionne : « Quand le cerveau dysfonctionne, il envoie des signaux dans le corps, comme le ferait un rein ou un foie malade. » Signaux [...] Lire la suite