Une révolution et des pépites : voici ce qu'il faut savoir sur les vins de Toscane

·1 min de lecture

Pendant longtemps, les vins de Toscane ont eu mauvaise presse. En effet, ils étaient relégués aux vins des pizzerias sans grand intérêt. Heureusement, dans les années 1970, des agriculteurs ont voulu redorer le blason des vignes de cette région. Une histoire que nous explique Olivier Poels dans l'émission La Table des bons vivants sur Europe 1.

>> Retrouvez La Table des bons vivants en podcast et en replay ici

La révolution des vins 

"Il y a beaucoup de vignerons qui, dans les années 1960 et 1970, se sont mis à balayer tout le passé de la région Toscane et ont voulu rentrer dans une démarche plus moderne en introduisant notamment des cépages qui n'étaient pas des cépages historiques", commente Olivier Poels.

"On a vu arriver le Cabernet, le Sauvignon, le Merlot, la Syrah, par exemple, ces grands cépages internationaux qui, au début, n'avaient pas le droit de rentrer dans l'appellation des vins de Toscane parce qu'ils n'avaient finalement rien à faire là. Mais, ces vins ont rencontré un succès incroyable. Et puis, sous la pression des consommateurs, ils ont finalement pour la plupart été intégrés. Et aujourd'hui, on parle d'une catégorie à part qu'on appelle les super Toscans." 

En dégustation, Olivier Poels conseille le Caiarossa 2018 : "C'est un vin très minéral." Le nez est très élégant et complexe, avec des notes de vanille, de beurre, de chocolat criollo, de cerise fraîche et de rose séchée.

Découvrez notre newsletter gastronomie

Recevez tous les dimanches à 10h n...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles