Et si la révolution hydrogène aggravait le réchauffement climatique ?

·1 min de lecture

Pour faire rouler les voitures et les trains, voler les avions ou alimenter en énergie les industries, l’hydrogène vert – produit à partir de sources renouvelables – apparaît aujourd’hui comme la solution à la décarbonation. L’année dernière, la Commission européenne a présenté un grand « plan hydrogène », avec pour objectif de produire 40 GW d’hydrogène « vert » d’ici 2050. L’Allemagne a, elle, carrément annoncé vouloir devenir le numéro mondial de l’hydrogène vert, tandis que la France a prévu sept milliards d’euros pour financer le développement de ce combustible. Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), 17 États ont déjà publié un plan hydrogène et plus de 20 y travaillent. Au total, l’hydrogène pourrait représenter 10 % de la consommation énergétique d’ici 2050, prévoit l’AIE.

L’hydrogène est un puissant gaz à effet de serre indirect 200 fois plus puissant que le dioxyde de carbone

Mais a-t-on bien mesuré toutes les conséquences de cette production massive ? « L’hydrogène est un puissant gaz à effet de serre indirect à courte durée de vie 200 fois plus puissant que le dioxyde de carbone au moment où il est libéré, kilogramme pour kilogramme  », explique à Euractiv Steven Hamburg, scientifique en chef de l’ONG américaine Environmental Defense Fund (EDF). Ce dernier, l’un des principaux auteurs du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), confirme à Futura que les fuites d'hydrogène pourraient « considérablement réduire l'avantage climatique de l'abandon des combustibles fossiles si elles ne sont pas réduites au minimum ».

Comment l’hydrogène aggrave l’effet de serre

L’hydrogène interagit avec les autres gaz de l’atmosphère de plusieurs façons, détaille le scientifique. D’une part, il prolonge la durée de vie du méthane en retardant son élimination. En effet, la réaction du méthane avec le radical OH de l’air est le principal mécanisme de décomposition du méthane (CH4 + OH → CH3 + H2O). Or, l’hydrogène réagit également avec...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles