La Révolution française et l’Empire: une nouvelle conception de la nation

​En 1789, la France entre en Révolution. C’est le début d’une phase de grands bouleversements politiques qui conduit à la mise en place d’une République en 1792 et à une nouvelle place accordée aux peuples et à ses représentants. La nation française se concrétise par ces nouvelles institutions que Napoléon Bonaparte entend consolider par la mise en place du Consulat puis de l’Empire. Une souveraineté nationale en construction (1789-1799)L’émergence d’une nation en France (1789-1791)

● En 1789: États Généraux convoqués par Louis XVI: écriture des cahiers de doléances et première mesure d’une opinion publique en France.

● Échec des États Généraux. Maintien du vote par ordre empêchent les réformes fiscales.

● Le Tiers-État se proclame Assemblée Nationale. Écriture d’une constitution et hausse des tensions.

● Le 14 juillet 1789, une simple émeute aboutit en remise en cause du pouvoir royal.

● Tensions dans tout le pays: le 4 août, les députés votent l’abolition des privilèges. La monarchie absolue n’existe plus.

● Le 26 août, l’assemblée nationale vote la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, en proclamant certains droits comme inaliénables: égalité, liberté, propriété.

L’impossible «roi des Français»

● Séparation des pouvoirs mal acceptée par Louis XVI.

● Division de la nation française, mal dissimulée par la fête de la Fédération du 14 juillet 1790.

● Divisions chez les révolutionnaires, entre modérés (Feuillants) et Jacobins (radicaux).

● La fuite à Varennes le 20 juin 1791 précipite la chute de la monarchie, qui a lieu le 10 août 1792, et l’arrestation de Louis XVI.

● La bataille de Valmy, le 20 septembre 1792, est une victoire inespérée et offre la possibilité aux Révolutionnaires de proclamer la première République.

Louis XVI a échoué devenir le roi d’une nation française, provoquant encore plus la scission entre un roi et son peuple. Cette «nation» est encore en construction.

La douloureuse naissance de la première République (1792-1799)

● Division (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Le roman et le récit du Moyen-Âge au XXIe siècle
Montaigne, Essais, «Des Cannibales» (I,31), «Des Coches» (III,6), 1580
Madame de La Fayette, La Princesse de Clèves, 1678
Victor Hugo, Les Contemplations, livres I à IV
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Etudiant