Révolution. Bye bye, la couronne d’Angleterre ! La Barbade a élu sa première présidente,

·1 min de lecture

L’État des Caraïbes, ancienne colonie britannique, avait décidé l’année dernière de ne plus reconnaître la reine d’Angleterre comme sa cheffe d’État et de devenir une république en novembre 2021. Mercredi 20 octobre, à quelques semaines de ce changement majeur, le pays a élu sa première présidente : Dame Sandra Mason.

“Nous croyons que le moment est venu de prendre notre destin en main”. C’est avec ces mots pleins d’emphase que Mia Mottley, la Première ministre de La Barbade, a salué un acte historique pour son pays.

Mercredi 20 octobre, rapporte The Barbados Advocate, “la gouverneure générale Dame Sandra Mason a été élue à l’unanimité par le Parlement [une personne s’est abstenue] pour devenir la première présidente de la Barbade. Une décision qui sera effective quand l’État deviendra officiellement une république, le 30 novembre 2021”.

À lire aussi: Institutions. Fini la Couronne britannique, la Barbade va devenir une République

Ce jour-là, poursuit le média, “le pays célébrera également le 55e anniversaire de son indépendance”. C’est en effet le 30 novembre 1966 que la Barbade, jadis colonie britannique, est devenue un pays souverain. Toujours intégré au Commonwealth depuis, le pays des Caraïbes aura mis cinquante-cinq années supplémentaires à changer de chef d’État, puisque, jusqu’à hier, celui-ci était encore la reine d’Angleterre.

Cet événement intéresse donc naturellement la presse du Royaume-Uni, qui tente d’expliquer pourquoi l’île a décidé de couper ce lien supplémentaire avec les Britanniques (même si le pays reste dans le Commonwealth). The Guardian raconte :

La Barbade a annoncé sa décision de se séparer de la monarchie en septembre 2020, à un moment où le débat mondial sur le terrible héritage du colonialisme et de l’injustice raciale s’intensifiait.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles