"Pas une révolution" : Alexia Laroche-Joubert fait le point après les changements dans le règlement de Miss France

Au mois de juin dernier, Alexia Laroche-Joubert a annoncé plusieurs changements de taille dans les règles de Miss France. Son objectif ? Permettre à davantage de femmes de se présenter.

Dans l'univers de Miss France, c'est une petite révolution. Au mois de juin dernier, Alexia Laroche-Joubert annonçait des changements dans les règles strictes du concours de beauté nationale. Dans les faits, la productrice de l'émission a dépoussiéré les exigences pour participer à l'élection nationale. Pour pouvoir concourir, les participantes doivent désormais être âgées de plus de 18 ans, mesurer au moins 1m70, et être de sexe féminin à l'état civil. "Les candidates qui se présentent ne doivent pas avoir fait de films ou de photographies pornographiques ou avoir eu de propos pénalement répréhensibles", annonçait-elle dans les colonnes de TV Magazine, avant d'expliquer accepter désormais les candidatures de Miss mariées ou mère de famille, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent.

"Pour modifier ce règlement, je me suis inspirée de Miss Univers, révélait Alexia Laroche-Joubert à nos confrères. Ce concours, qui accueille des femmes de pleins de pays différents avec chacun des règlements spécifiques, ne demande que très peu de critères." Depuis l'annonce de ces changements, plusieurs femmes ont pu se présenter, notamment Andréa Furet, candidate transgenre à l'élection de Miss Ile-de-France ou Victoire Rousselot, candidate à Miss Alsace mariée et maman. Mais les deux n'ont pas été élues. Dans les faits, comme le note TV Magazine, seule Miss Nouvelle-Calédonie a bénéficié du nouveau règlement. Parmi les 30 reines de beauté (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

VIDÉO - Alexia Laroche-Joubert : "J’ai ouvert Miss France à beaucoup plus large. Il n’y a plus de limite d'âge et on peut être maman"