Réveillon, soirées clandestines : pourrez-vous être condamné pour "mise en danger de la vie d’autrui" ?

·2 min de lecture

Face à la multiplication des soirées clandestines à l’approche du Nouvel An, plusieurs enquêtes ont été ouvertes à l’encontre des organisateurs pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Mais cela tiendra-t-il devant les tribunaux ?

Les organisateurs de soirées clandestines par temps de Covid-19 mettent-ils en péril la vie de leurs convives ? Depuis l’entrée en vigueur du couvre-feu le 15 décembre dernier, l’ouverture d’enquêtes pour « mise en danger de la vie d’autrui » se fait de plus en plus fréquente à travers le territoire. C’est pour qu'ils répondent de ce délit que sont activement traqués, à Marseille, les individus à l'origine d'une méga-soirée clandestine, qui avait rassemblé cinq cents personnes en intérieur à la mi-décembre, selon le parquet de la cité phocéenne.Convocation devant le tribunalMais cette qualification n’est plus réservée aux seules fêtes hors normes. Samedi 26 décembre à Paris, des policiers ont interrompu une sauterie nocturne qui réunissait, elle, beaucoup moins de monde : quelque 60 personnes, dans un luxueux appartement de l’avenue Niel (17e arrondissement). Quarante-six des participants ont reçu une contredanse pour non-respect du couvre-feu, selon Franceinfo. Quant à l’hôte, il a été placé en garde à vue, puis convoqué à son tour devant le tribunal correctionnel pour « mise en danger de la vie d’autrui », comme le fait savoir à Marianne le parquet de Paris. Cet homme s'expose à un an d'emprisonnement et à 15 000 euros d'amende. La...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?