Réveillon du Nouvel An : déplacements, nombre d'invités... Voici ce qu'il sera possible de faire ou pas

·1 min de lecture

Pas de feu d'artifice sur les Champs-Elysées, pas de foule dans les bars et restaurants... Cette année, les festivités de la Saint-Sylvestre seront bien plus calmes que d'habitude. Dans un contexte de forte circulation du coronavirus, en particulier dans l'est du pays où le couvre-feu pourrait être étendu, le gouvernement et les autorités sanitaires appellent à réveillonner en petit comité sans s'affranchir des gestes barrière. "Le meilleur moyen de célébrer l'entrée dans la nouvelle année, c'est de ne pas la célébrer!" prévenait Olivier Véran dimanche dans le JDD. Pour le ministre de la Santé, "on ne peut pas, pour une soirée, prendre le risque de bloquer à nouveau le pays pendant des semaines". Déplacements, soirées, contrôles... Tour d'horizon de ce qu'il sera possible ou non de faire le 31 décembre.

Réveillonner chez des proches : c'est possible, mais attention au couvre-feu. Contrairement au réveillon 24 décembre, il n'y aura pas d'exceptions au couvre-feu jeudi soir. Interdiction, donc, de se déplacer entre 20 heures et 6 heures du matin, hors motif valable (pour une raison professionnelle ou médicale, par exemple). Encore moins de se rendre de soirées en soirées au fil de la nuit. Autrement dit, il faudra arriver tôt chez ses proches et dormir sur place... ou bien veiller jusqu'au matin pour les plus résistants. Pour contrôler les déplacements, 100.000 policiers et gendarmes seront mobilisés. Le non-respect de ces règles entraînera une amende de 135 euros. "Il n...


Lire la suite sur LeJDD