Pour un réveillon de Noël sans risque face au Covid, voici nos conseils

·4 min de lecture
Se faire tester, aérer les pièces pendant le repas ou encore porter le masque dès que possible: de nombreux gestes barrières contre le Covid-19 permettent d'éviter les contaminations le soir de Noël. (Photo: Riska via Getty Images)
Se faire tester, aérer les pièces pendant le repas ou encore porter le masque dès que possible: de nombreux gestes barrières contre le Covid-19 permettent d'éviter les contaminations le soir de Noël. (Photo: Riska via Getty Images)

COVID - Alors que les préparatifs vont bon train en cette veille de réveillon de Noël, une question vient ternir les festivités: Comment protéger ses proches et ne pas transmettre le Covid-19? Testez-vous, a exhorté Emmanuel Macron ce jeudi 23 décembre.

Pour autant, l’exécutif n’a fixé aucune jauge à table ni annoncé d’autres restrictions pour la soirée du 24. Mais pour dissiper toute inquiétude et limiter au maximum les risques de contaminations, mieux vaut suivre un minimum de règles de bon sens. En voici sept.

1. Avant de faire la fête, on fait un test

Pour éviter un cluster familial, le Conseil scientifique recommande de se faire dépister par un autotest le “jour-même de l’événement” ou par un test antigénique, “la veille ou le jour-même”. Ces deux types de tests permettent d’obtenir un résultat rapide, 15 minutes environ. Si le test s’avère positif, malgré la déception de ne pas fêter Noël en famille, il faudra s’isoler pendant dix jours et faire un test PCR.

2. “Moins on est nombreux, moins on prend de risque”

Même en petit comité, on s’amuse beaucoup. L’adage dit le contraire, mais en période de pandémie, l’exception confirme la règle. Pour le nombre de personnes autour de la table, l’épidémiologiste Arnaud Fontanet conseille “plutôt 6 personnes que 12”. Une préconisation aussi transmise par le Premier ministre Jean Castex le 17 décembre dernier: “Moins on est nombreux, moins on prend de risque, évitons les grandes fêtes, les grands rassemblements ou les grands dîners.”

3. Des retrouvailles sans embrassade

Le strict respect des gestes barrières est fortement conseillé et éviter de se faire la bise en fait partie. Pourtant, seulement 4 Français sur 10 déclarent qu’ils ne feront la bise à “aucun de leurs proches” lors des fêtes, selon un sondage Elabe pour BFM TV. Les plus de 65 ans sont les plus réticents aux embrassades, la moitié d’entre eux diront bonjour de loin. “C’est une affaire de bon sens de ne pas s’embrasser, explique Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale , c’est un peu frustrant, mais si on respecte ces différents gestes, on peut se retrouver en famille.”

4. Le gel hydroalcoolique au centre de la table

Plus que jamais, cette année, avant de passer à table, il faut se laver les mains. L’application de cette règle d’hygiène qui semble enfantine est un geste barrière très efficace contre tous les virus. Selon l’OMS, le lavage des mains au savon avant de manger et après être allé aux toilettes pourrait réduire de près de 25 % le nombre de décès dus aux infections respiratoires aiguës. Sur des mains propres et sèches, vous pouvez ensuite appliquer une noisette de gel hydroalcoolique. Ce dernier détruit les micro-organismes présents sur les mains et limite ainsi la transmission du virus.

5. On ne picore pas dans l’assiette du voisin

Même après s’être lavé les mains, on évite les desserts à partager. Quant à l’apéritif, il faut le réinventer. La pandémie a fait émerger une nouvelle tendance: “la jarcuterie”. Cet “apéro en bocal” consiste à mettre dans un pot de la charcuterie, du fromage, des biscuits salés pour éviter d’avoir à piocher dans des bols ou saladiers partagés. Si vous comptiez quand même proposer des amuse-bouches à vos convives, prévoyez des cure-dents à usage unique.

6. Pendant le repas, on pense à aérer

Malgré le froid hivernal, entre deux plats, pensez à aérer, le coronavirus se propageant principalement par aérosol. “Maintenir une fenêtre ou une porte ouverte au moins 10 minutes par heure ou en permanence si possible pendant l’événement est de nature à réduire le risque de contamination”, rappelle le Conseil scientifique dans son rapport du 8 décembre.

7. Danser masqué

À la fin du repas, certaines familles aiment se retrouver sur la piste de danse. Pour protéger les plus fragiles et les personnes non vaccinées, porter le masque est un geste barrière efficace. Le Conseil scientifique recommande d’ailleurs de “porter un masque de type FFP2 dès que cela est possible.”

Tous ces conseils peuvent aussi être appliqués pour le réveillon du Nouvel An. Après les fêtes, pensez aussi à vous faire de nouveau tester. Le Conseil scientifique préconise enfin d’éviter de voir des personnes âgées durant la première semaine de janvier pour d’éviter “une transmission post-réunion festive du jour de l’an”.

À voir aussi sur Le HuffPost: 5 conseils pour choisir ses cadeaux de Noël de seconde main

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles