Réveillon de Noël : les familles s'organisent pour limiter les risques

Une mère et ses deux enfants sont venus retrouver la magie de Noël en famille. Arrivés de Lyon (Rhône) dimanche 20 décembre, ils passeront quinze jours chez les grands-parents à la Grande-Motte (Hérault). Mais cette année, pour passer les fêtes, il a fallu s'adapter. Par précaution, le grand-père ne passera pas le pas de la porte : il habitera en haut de la maison, la fille en bas. Tous se retrouveront seulement le soir de Noël pour un repas en petit comité. "Ça me pèse, parce que d'habitude, on est 25, c'est des grandes tablées, c'est une ambiance très chaleureuse. Cette année, ça va être un peu plus austère", regrette la mère de famille. Passer Noël à trois Seuls sept convives seront présents au lieu de 20. Le repas aura lieu au grand air, dans une véranda, à un mètre de distance chacun. Autre stratégie pour une autre famille, qui passera Noël à trois. "On ne voulait pas prendre de risques avec la petite qui va à l'école, donc il y a aussi la possibilité potentiellement de véhiculer le virus", explique le père de famille. Venus des Bouches-du-Rhône, ils se sont offerts quelques jours dans une résidence de vacances.