Réveillon du 31 : la stratégie de l'Intérieur

Le télégramme de Gérald Darmanin a été envoyé lundi 28 décembre aux préfets. "Il réclame des contrôles visibles, en centre-ville et dans les quartiers sensibles à partir de 20 heures pour empêcher tout rassemblement sur la voie publique", explique Sophie Neumayer, journaliste France Télévisions, en duplex mardi 29 décembre depuis le ministère de l’intérieur. "L’accent est également mis sur les fêtes clandestines, le ministre demande d’intervenir au plus vite pour verbaliser les participants et identifier les organisateurs afin d’engager des poursuites pénales", ajoute la journaliste. Jour de l’an sous haute surveillance Le ministre de l’intérieur "demande également l’interdiction de la vente d’alcool à emporter, interdiction également de l’utilisation de feux d’artifice par crainte qu’ils soient détournés contre les forces de l’ordre", explique Sophie Neumayer. Cette Saint-Sylvestre s’annonce donc sous haute surveillance, avec "au moins 100 000 policiers et gendarmes mobilisés". Les contrôles renforcés débutent dès la soirée du mercredi 30 décembre.