Révélations. Comment le Premier ministre tchèque va-t-il s’en tirer du scandale des Pandora Papers ?

·1 min de lecture

Le milliardaire et Premier ministre tchèque, Andrej Babis, déjà poursuivi par la justice dans son pays et accusé de conflit d’intérêts par la Commission européenne, est visé par les Pandora Papers. Cette affaire est pour lui une casserole supplémentaire à traîner, à quelques jours de la tenue des législatives.

En République tchèque, l’affaire a d’abord été révélée, le dimanche 3 octobre, par Investigace.cz, un site indépendant spécialisé – comme son nom l’indique – dans le journalisme d’investigation. “Pandora Papers : Andrej Babis dans le rôle principal”, titrait ainsi le site, qui a participé à l’enquête menée par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ). “Andrej Babis a fait transiter près de 400 millions de couronnes [16 millions d’euros] par ses sociétés offshore, dont il s’est ensuite servi pour acheter des biens immobiliers sur la Côte d’Azur, notamment le château Bigaud. Le montage présente toutes les caractéristiques du blanchiment d’argent, selon les experts”, explique Investigace.cz dans un long article, libre d’accès, et repris par la suite par d’autres médias.

Parmi eux, le quotidien indépendant Deník N, qui doute néanmoins que ces révélations puissent avoir des conséquences négatives pour le Premier ministre, ne serait-ce que dans l’optique de la suite de sa carrière politique :

Andrej Babis a un problème. Ou, plutôt, il en aurait un s’il était un homme politique dans un pays où prévalent les mécanismes standards de la démocratie et une culture politique saine. Dans un tel pays, à moins de fournir une explication très convaincante, il serait contraint d’abandonner ses fonctions dans les quarante-huit heures qui ont suivi la publication des informations d’‘Investigace’. Dans une semaine, la République tchèque saura si

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles