Ce que révèle le parrainage de Marine Le Pen à Henri Guaino

En donnant son parrainage à Henri Guaino pour la présidentielle, Marine Le Pen dit agir au nom du pluralisme politique. Mais ce cadeau symbolique montre surtout sa volonté de jeter des ponts entre le FN et la droite, dans le cas où elle remporterait l'élection. 

"Dans un souci de pluralisme politique, je fais le choix de parrainer Henri Guaino", a annoncé mardi Marine Le Pen. A cette date, le député Les Républicains des Yvelines n'avait que 17 parrainages validés en vue de la présidentielle. Sur son site de campagne, la présidente du Front national a expliqué son choix.

"Avec la candidature de François Fillon à l’élection présidentielle, la sensibilité patriote d’Henri Guaino, a été définitivement enterrée au sein de LR", écrit-elle. C'est donc par "sensibilité" patriote commune qu'elle aurait décidé de ce geste généreux. "Certains sympathisants LR qui n’ont pas encore rejoint ma candidature sont déboussolés. Je les encourage naturellement à rejoindre l’ambition patriote que je représente dans cette élection", écrit-elle aussi.

Faire perdre quelques voix à Fillon

Dans ce geste en apparence anodin, on peut voir une tentative de profiter des divisions qui agitent la droite, car avec une candidature Henri Guaino, qui représente une frange plus radicale dans sa famille politique, François Fillon perdrait effectivement quelques voix. Et si elle se retrouve au second tour, à en croire les sondages, Emmanuel Macron ferait un meilleur adversaire à Marine Le Pen que François Fillon.

Sur BFMTV et RMC, Louis Aliot a d'ailleurs appelé les élus à parrainer Henri Guaino mardi, au même titre - plus surprenant encore - que Philippe Poutou,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages