Réunions non mixtes à l’Unef : la réaction d’Audrey Pulvar fait polémique

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Audrey Pulvar est candidate aux élections régionales en Île-de-France. 
Audrey Pulvar est candidate aux élections régionales en Île-de-France.

Alors que la polémique sur les réunions « non mixtes » de l'Unef n'en finit plus, Audrey Pulvar vient de remettre une pièce dans la machine. Invitée d'Apolline de Malherbe, ce samedi 27 mars, sur BFMTV, la candidate à la présidence de la région Île-de-France soutenue par le PS est revenue sur ces rassemblements syndicaux parfois interdits aux Blancs.

Unanimement condamnée par la droite, parfois relativisée à gauche, cette pratique avouée par la présidente de l'Unef, Mélanie Luce, monopolise le débat public depuis plusieurs jours. Et si Audrey Pulvar a semblé rejeter le concept, elle a estimé que, si elles devaient être présentes, les personnes blanches devaient aussi? « se taire ».

« On peut lui demander de se taire »

« Et si on vous avait proposé de participer à une réunion où on demande aux personnes blanches, de rester derrière la porte? ? » a demandé à la candidate socialiste la journaliste Apolline de Malherbe. « Non, ça, ce n'est pas possible pour moi », a-t-elle immédiatement rétorqué. Avant de tempérer : « Si c'est un groupe de travail consacré aux discriminations dont sont l'objet les personnes noires ou métisses, quelque chose me dit que 99 % des participants [?] seront les personnes dont il est question dans l'intitulé. »

À LIRE AUSSIDamon ? Dissoudre l'Unef, quelle bonne idée !

Mais c'est surtout la conclusion d'Audrey Pulvar qui a déclenché un tollé sur les réseaux sociaux : « Si vient à cet atelier une femme blanche ou un homme blanc, il n'est pa [...] Lire la suite